Intoxication au paracetamol

Qu’est ce que le paracétamol ?

Il s’agit d’un antalgique utilisé en médication humaine. L’intoxication au paracétamol survient lors d’un surdosage de la molécule par le propriétaire chez son animal domestique dont il veut stopper la douleur ou la fièvre.

 

Comment la détecter ?

Les principaux signes cliniques sont :

  • Développés dans les 1 à 4 heures après administration
  • Dépression progressive, halètement, salivation, vomissements, douleur abdominale, mauvaise oxygénation des tissus du corps (par modification des globules rouges qui deviennent incapables de transporter l’oxygène)
  • Œdème  après plusieurs heures
  • Sang dans les urines
  • Mort

 

Quels sont les sujets concernés par l’intoxication au paracétamol ?

            Ce sont les chiens et les chats. Ces derniers sont génétiquement incapables de dégrader ce médicament au niveau du foie.

            Le risque est d’autant plus élevé chez les chats et les petits chiens du fait de leur faible poids.

 

Que faire en cas d’administration d’une surdose de paracétamol par votre animal ?

Si l’ingestion a eu lieu dans les 2 à 3 heures, vous pouvez essayer de faire vomir l’animal à domicile en utilisant de l’eau oxygénée à 10% (vendue en pharmacie), à raison de 10-15 ml de solution par voie orale. On peut renouveler l’administration d’eau oxygénée une deuxième fois. Cependant, il ne faut pas faire plus de deux administrations à un animal à cause du risque d’abrasion de la muqueuse gastrique.

En cas de dépassement de ce délai de 3 heures ou d’échec des vomissements, il convient de contacter votre vétérinaire au plus vite afin de mettre rapidement en place le traitement nécessaire :

  • Induction des vomissements à l’aide de molécules adaptées
  • En cas d’anémie, de sang ou d’hémoglobine dans les urines, une transfusion peut être requise
  • Hospitalisation et mise sous perfusion avec accès à la boisson
  • Charbon activé
  • Antidote du paracétamol : N-acétylcystéine en première intention ou sulfate de sodium
  • Solution de bleu de méthylène pour réduire l’incapacité des globules rouges à transporter l’oxygène (Chien), la vitamine C sur le long terme

 

Comment prévenir l’intoxication au paracétamol ?

  • Ne pas donner de paracétamol au chat, être très vigilant quant au dosage de celui-ci chez le chien
  • En général, éviter l’automédication et proscrire l’administration de tout médicament humain en cas de méconnaissance des molécules pouvant être utilisées et de leurs dosages

 

Quel est le pronostic face à une intoxication au paracétamol prise en charge par un vétérinaire ?

            Le pronostic est plus réservé chez le chat (mort dans les 48 heures sans traitement) que chez le chien. Les animaux placés suffisamment tôt sous traitement guérissent complètement mais peuvent garder des séquelles au niveau du foie.