Rage

Qu’est ce que la RAGE ?

Il s’agit d’une zoonose (maladie transmissible à l’homme) toujours mortelle caractérisée par une inflammation virale de la matière grise cérébrale (connue aussi comme encéphalomyélite) des animaux à sang chaud, y compris les carnivores domestiques et les humains.

 

Comment la détecter ?

Les principaux signes cliniques sont :

  • Très variables, la présentation atypique est plutôt la règle que l’exception.
  • Il existe trois phases évolutives de la maladie : (1) Prodromes — changement de comportement, appréhension, nervosité, recherche de solitude ; (2) Phase clinique avec troubles du comportement marqués — irritabilité, excitabilité, photophobie, agressivité (morsure, attaque) ; et (3) phase paralytique — paralysie de différentes parties du corps (dépendantes du site de morsure/griffure), modification de la voix, salivation excessive et production de sons anormaux ; ensuite vient le coma puis la mort.

 

Quels sont les facteurs prédisposant à la rage ?

La France est déclarée indemne de rage depuis 2001, mais plusieurs cas ponctuels ont été diagnostiqués et étaient tous des animaux importés de l’étranger. Le dernier cas date de fin octobre 2013, il s’agissait d’un chaton de trois mois importé du Maroc dans le Val d’Oise.

Les sujets à risque sont tous les mammifères et humains, non correctement vaccinés, qui ont été en contact avec un animal porteur de la rage provenant d’un pays non indemne.

La transmission se fait par morsure ou griffure d’un animal porteur de la maladie.

 

Que faire en cas de suspicion de RAGE sur votre chien ?

Il s’agit d’une maladie impliquée dans la santé publique. Contacter votre vétérinaire traitant. Celui-ci mettra rapidement en place la démarche obligatoire :

  • Il n’existe aucun traitement pour la rage.
    • Lorsque le diagnostic est certain, l’euthanasie est l’unique option.

 

Comment prévenir et lutter contre la rage ?

  • Tout animal ayant mordu ou griffé une personne, même sans être suspect de rage, est soumis à une surveillance vétérinaire pendant 15 jours pour estimer le risque de contamination. Trois visites sont obligatoires après un événement potentiellement contaminant : à 24h, à 7 jours et à 15 jours (ou 1 mois pour animaux sauvages). En cas de non présentation de l’animal, la police peut intervenir auprès du propriétaire.
  • Vacciner votre animal contre la rage chez votre vétérinaire : une seule injection la première fois à partir de l’âge de 3 mois (valable 21 jours plus tard), puis un rappel annuel.

Nota Bene : Tout animal voyageant en dehors des frontières françaises doit être vacciné et à jour dans ses vaccins contre la rage. Dans certains pays, des tests sanguins (dosage d’anticorps anti-rage) sont demandés en supplément pour accueillir un animal de compagnie. Il est alors conseillé de se renseigner longtemps à l’avance sur les exigences du pays de destination.

 

Quel est le pronostic de survie d’un humain atteint de la rage ?

            Le pronostic est très sombre car il s’agit d’une maladie quasiment mortelle à 100%. Le traitement mis en place ne parvient qu’à allonger le temps de survie (seuls 3 cas guéris chez l’Homme).